Les 7 clés pour réussir un quart d’heure sécurité

Faire en sorte que ces réunions d’équipe restent efficaces et dynamiques dans la durée est un vrai challenge ! Les quarts d’heure sécurité finissent vite par perdre leur attrait si on y aborde chaque année les mêmes thèmes de la même manière… En outre, les animateurs manquent parfois d’entrain pour animer ces quarts d’heure.

Voici nos conseils, les 7 clés pour que chaque quart d’heure sécurité soit un succès :

1. Préparation : aider au maximum l’animateur

Dans toutes les entreprises, on retrouve la même constatation : les managers sont débordés ! Ils manquent de temps pour réaliser leurs tâches et ne savent comment jongler avec les priorités. Une chose est donc claire : si vous leur demandez de préparer leur quart d’heure eux-mêmes, sans leur avoir préparé le travail, le résultat sera un « flop ». Ce n’est pas une question de mauvaise volonté, mais de manque de temps. Nous l’avons constaté dans les nombreuses entreprises avec lesquelles nous travaillons : la clé du succès pour qu’un quart d’heure sécurité fonctionne bien est de donner une bonne base de travail aux personnes chargées d’animer ces quarts d’heure.

2. Supports : clairs, précis, compacts, visuels, adaptés aux réalités de terrain

Ne rien donner à vos animateurs (ou leur donner une coquille vide) ne fonctionne pas. Mais leur remettre trop d’informations n’est pas mieux ! Trop d’informations tuent l’information. Rappelez-vous que vos managers manquent de temps. Donc l’idéal est de leur fournir, pour chaque quart d’heure sécurité, un support très simple et très pratique. Dans les supports que nous proposons, on prépare carrément un « fil rouge » à suivre pour un quart d’heure sécurité réussi.

3. Des thèmes intéressants

Trop souvent, on tourne en rond dans les thèmes des quarts d’heure. Du coup, cela manque d’intérêt pour l’animateur… et par ricochet, cela manque aussi cruellement d’intérêt pour les participants. Dans le choix des thèmes, Fullmark veille à aborder des notions qu’aucun animateur n’aurait abordées spontanément… et qui pourtant sont essentielles si on veut améliorer la sécurité… et agir sur les comportements.

4. Un échange participatif et pas un monologue

Si c’est un « professeur » qui explique ce qu’il sait… il y a peu de chance d’agir réellement sur les attitudes et les comportements. Il est essentiel de faire parler les gens, de les faire raisonner. Il faut que ce soient eux qui amènent les solutions. Pas évident ? En fait, nous avons un secret… dans nos fiches « quart d’heure », nous avons préparé des QUESTIONS ouvertes ET aussi des questions plus fermées, plus concrètes. Le fait de poser des questions et d’alterner entre question ouverte et questions liées à la réalité de terrain assure que le quart d’heure sécurité soit vraiment participatif. Une zone doit être prévue pour que l’animateur puisse aussi rajouter ses propres questions.

quart d’heure sécurité

5. L’engagement des participants

Plutôt que de raisonner de façon générale, notre approche prévoit un engagement écrit et commun des membres de l’équipe. Cet engagement reste affiché en zone de travail jusqu’au prochain quart d’heure. On peut alors faire le suivi de ce qui a été fait.

6. On apprend mieux en jouant : cherchez les erreurs !

Même si ce ne doit pas être le seul sujet du quart d’heure, nous proposons de faire ensemble un petit jeu « cherchez les erreurs » sur base d’un grand visuel prévu à cet effet (et livré d’office dans nos nouveaux supports). C’est un excellent moyen de faire participer et de faire parler les salariés.

7. Modernité du film

Si vous avez la possibilité d’utiliser une tablette, un PC portable ou un écran, nous conseillons de passer également un petit film vidéo moderne qui montre différentes situations concrètes, de terrain, par rapport au thème du mois. C’est moderne et cela permet de comprendre de suite de quoi on parle.

En remettant à chaque personne en charge d’animer les quarts d’heure sécurité de son équipe un OUTIL qui contient un support répondant aux critères cités ci-dessus, vous vous assurez que vos animateurs seront bien outillés et seront dès lors en zone de confort pour animer un quart d’heure sécurité réellement participatif, intéressant et impliquant. Un quart d’heure sécurité qui ne sera pas une formalité obligatoire, mais un moment apprécié et utile pour réduire de façon mesurable les risques et les accidents de travail.

 

>J'aimerais en savoir plus !

quart d’heure sécurité

Retour à la liste

Fullmark, 30 ans d'expérience
dans la sécurité, la prévention et le bien-être au travail

Méthode
Références