La reconnaissance et le feedback positif

reconnaissance et feedback positif

Le piège du principe de l’arrosoir

Même si l’intention est bonne, les compliments formulés de manière générale et adressés à la ronde ne font souvent pas plaisir. Ils peuvent même, dans le pire des cas, démotiver les collaborateurs.

Il n’y a rien de mal à féliciter une équipe, une division ou toute une entreprise, mais si pas une seule remarque positive n’a été exprimée tout au long de l’année, les compliments distillés lors d’une réunion annuelle tomberont « comme un cheveu sur la soupe » et ne sembleront être qu’un discours formel, une question de décorum.

Comment féliciter de manière individuelle ?

Mieux vous connaissez votre personnel, plus il vous sera facile de lui donner des feed-back adaptés. Cela signifie:

Adapter la fréquence

Il faut respecter le fait que certains collaborateurs n’aient pas ou presque pas besoin d’être complimentés. La pratique qui leur convient le mieux est de se voir félicités dans le cadre de l’entretien annuel d’évaluation, entre quatre yeux. Ils sont surtout sensibles aux arguments fondés et objectifs, se référant à leurs prestations. Ils trouvent souvent désagréable d’être félicités fréquemment, en présence d’autres personnes, pour des prestations qu’ils considèrent comme normales et faisant simplement partie de leur cahier des charges.

D’autres personnes s’épanouissent véritablement lorsque leur chef s’occupe d’elles régulièrement et leur donne des feed-back positifs. Adapter sa manière de féliciter signifie ici profiter des occasions officielles et être généreux au quotidien dans ses compliments - lorsque ceux-ci sont mérités, évidemment.

Spécifique et concret plutôt que général et abstrait

Ce qui importe vraiment aux collaborateurs est que leur chef parle réellement d’eux et de leurs prestations spécifiques.

Les phrases vagues, qui ne disent rien de très précis, comme «Je suis très satisfait de vos prestations et de votre engagement. Continuez comme cela», sont certes agréables à entendre et certainement pleines de bonnes intentions. Mais leur destinataire ne peut pas en faire grand chose. Le compliment est formulé de manière générale, abstraite, et ne s’adresse pas spécifiquement à la personne. C’est une formule creuse qui pourrait être servie à n’importe quel autre employé. Si l’on veut que ses propos soient pris au sérieux et bien accueillis, il faut qu’ils ne soient ni interchangeables ni trop vagues.

En tant que chef, mieux vous savez évaluer la qualité du travail accompli, et ce qu’il représente de fait pour chaque collaborateur, plus il vous sera facile de faire des compliments de manière ciblée et personnelle.

félicitations individuelles

Retour à la liste

Fullmark, 30 ans d'expérience

DANS LA SÉCURITÉ, LA PRÉVENTION ET LE BIEN-ÊTRE AU TRAVAIL