Entreprise libérée et sécurité

Tout d’abord une question d’implication

Les résultats d’une célèbre étude Gallup sur l’engagement des travailleurs montrent qu’en moyenne, seuls 13% des collaborateurs sont activement engagés et donc « rament » dans le bon sens pour faire avancer le bateau. Puis, 63% des travailleurs sont « désengagés ». C’est-à-dire qu’ils ne rament pas… ou (pire) font semblant de ramer et se laissent bercer par les flots sans s’investir réellement. Enfin, 24% des collaborateurs sont « activement désengagés », c’est-à-dire qu’ils rament carrément à contresens pour freiner le bateau !
Les résultats de cette étude sont édifiants ! De nombreux patrons d’entreprise souhaitent donc revoir et modifier leur organisation pour qu’un maximum de personnes adhère complètement au projet d’entreprise et « rame dans le bon sens ».

Campagne sécurité travail

Les causes du désengagement

Les causes de ce désengagement d’une partie des salariés sont nombreuses : organisation noyée dans la bureaucratie, excès de formulaires et de règlements, management par le contrôle, ligne hiérarchique pléthorique, fonctions de supports multiples.... On parle d'entreprise « comment » parce qu'on dit aux employés comment travailler, sans laisser de place à leur créativité, en leur disant de mettre leur cerveau sur « pause ». On pourrait dire aux travailleurs : « Vous n’êtes pas là pour réfléchir, mais pour agir ». Pour pousser le raisonnement un peu plus loin, on pourrait dire que si on traite les gens comme des idiots, ils se comporteront comme tels ! Plus « pudiquement », on dira que les travailleurs sont « enchaînés » dans des façons de faire datant de la révolution industrielle et du taylorisme.

La piste de l’entreprise libérée

Popularisé par Isaac Getz dans son ouvrage de référence sur le sujet intitulé « Liberté et Cie », le terme « entreprise libérée » désigne une entreprise dans laquelle on a supprimé les « chaînes » qui empêchent les salariés de s’épanouir dans leur travail et donc, d’être pleinement efficaces.
L’objectif est donc de rendre l’entreprise plus performante avec des employés « libérés » de la hiérarchie et du contrôle. Des employés qui s'organisent librement sont responsables. On parle d'entreprise « pourquoi » car ce qui importe, c'est l'objectif et non la manière de l’atteindre. Les salariés ont la liberté de s'organiser eux-mêmes sans procédures strictes à suivre, lourde hiérarchie à qui demander de multiples accords, ni contrôle externe à l'équipe.

Quid de la sécurité ?

Une entreprise libérée de règles et de procédures est-elle plus accidentogène ? Certainement pas ! En effet, en matière de sécurité aussi, l’excès de règles n’est pas utile. Il serait même contre-productif, car plus il y en a, plus on déresponsabilise les gens qui, du coup, ne réfléchissent plus et dès qu’il y a un grain de sable, c’est l’accident. 

Imaginez une entreprise dans laquelle on aurait une énorme machine pesant des centaines de tonnes qui se déplacerait à vive allure sur le site. On aurait tendance à imaginer mettre d’énormes barrières, une multitude de panneaux avertissant le danger et une foule de règles et de procédures pour éviter que les salariés ne soient happés, et pourtant… Si vous allez dans n’importe quelle gare, vous verrez une telle machine passer, pratiquement sans aucun balisage, presque sans règles ni procédures. Juste du bon sens et les sens en éveil. Cet exemple montre que, dans certains cas, il vaut mieux laisser les gens réfléchir et raisonner pour qu’ils adoptent le bon comportement et évitent ainsi l’accident.

Campagne sécurité travail

En quoi la méthode SMART-Safety© de Fullmark est-elle cohérente à cet égard ?

La méthode SMART-Safety© donne toujours d’excellents résultats car elle vise à responsabiliser les gens, à les pousser à raisonner par eux-mêmes plutôt qu’à imposer. 

Avec SMART-Safety©, la sécurité n'est plus une obligation ou une contrainte. Chacun est motivé à adopter un comportement « pro-sécurité » par conviction.

Agir sur les comportements n’est pas simple. Bien souvent, en croyant bien faire, on peut même démotiver et aggraver les choses si on n’agit pas de façon professionnelle.
Discours, mail, internet, télévision, presse, dossiers, ... nous sommes tous submergés d’informations. Lorsque vous parlez de sécurité à vos équipes, il y a donc de fortes chances pour que votre message ne passe pas correctement. En réalité, vous avez peu de contrôle sur la bonne réception, et surtout, sur la bonne compréhension du message. Les chances de modifier les comportements sont dès lors faibles.

Mais SMART-Safety© f fait mieux que « juste » communiquer, notre méthode va sensibiliser ! La sensibilisation va bien plus loin que l’information ! Sensibiliser, c’est impliquer chacun de façon adaptée. Sensibiliser, c’est faire raisonner les personnes pour qu’elles décident elles-mêmes de modifier leur attitude et leur comportement. Sensibiliser, c’est responsabiliser et obtenir l’adhésion sur le long terme.

Profitez de l’expérience de Fullmark

Forts de notre expérience unique (de 30 ans) auprès de nombreux grands groupes internationaux, nous avons une très vaste palette d’outils à vous proposer. Une palette que nous ne cessons de développer chaque jour.

Notre but est de bien comprendre votre situation pour ne vous proposer que les produits et services répondant à vos besoins.
Si notre approche vous intéresse, nous vous proposons de vous rencontrer pour écouter vos attentes et vous expliquer notre méthode en détail.

La mise en place d’une démarche d’amélioration de la sécurité sur le long terme nécessite un investissement important, c’est pourquoi l’expérience nous montre qu’il est essentiel d’impliquer la Direction dès le début dans le projet.
Nous vous proposons d’organiser une présentation devant votre responsable EHS et les membres du Comité de Direction. Il est essentiel pour nous d’écouter leurs attentes et leur volonté pour pouvoir proposer une stratégie et un plan d’action adaptés.

Contactez-nous

Retour à la liste

Fullmark, 30 ans d'expérience

DANS LA SÉCURITÉ, LA PRÉVENTION ET LE BIEN-ÊTRE AU TRAVAIL