QVT (Qualité de vie au travail), RPS (Risques psychosociaux), bien-être au travail, comment s’y retrouver ?

QVT (Qualité de vie au travail), RPS (Risques psychosociaux), bien-être au travail, stress, burnout, mobbing, bashing, harcèlement (moral ou sexuel), discriminations, violences, agressions, dépressions, addictions, TMS … Comment s’y retrouver dans ces nouvelles thématiques clés pour l’entreprise ? Quelles sont les particularités de chaque approche et quels sont leurs points de convergence ?

Bien-être au travail

Le bien-être au travail met l’accent sur la perception individuelle (et donc, subjective) de la façon dont l’individu se sent au travail.

Le bien-être au travail est défini comme l'ensemble des facteurs relatifs à l’organisation du travail et aux conditions dans lesquelles le travail est exécuté. Il ne se limite donc pas à la sécurité au travail et à la prévention des accidents. Il s’étend également à la protection de la santé du travailleur et aux aspects psychosociaux du travail (gestion du stress, prévention du burnout…).

Désireuses de respecter les nouvelles législations sur le sujet, les entreprises ont dès lors peu à peu adapté les conditions de travail en vue de respecter la santé, la motivation et l’épanouissement des travailleurs.

Le bien-être au travail peut dès lors être vu comme la résultante de ce que les entreprises mettent en place pour améliorer la qualité de vie au travail (QVT) et réduire les risques psychosociaux (RPS).

QVT (Qualité de vie au travail)

QVT (Qualité de vie au travail)

La qualité de vie au travail (QVT) est un concept relativement innovant et très global qui aborde l’organisation et les conditions dans lesquelles les salariés exercent leur travail et leur capacité à s’exprimer et à agir sur le contenu de celui-ci.

Une bonne qualité de vie au travail profite à la fois aux salariés et à l'entreprise.

Relativement proche de la notion de « Bien-être au travail », la qualité de vie au travail (QVT) intègre également la notion de performance économique et sociale de l’entreprise.
Elle touche aux aspects psychologiques et aux rapports humains dans l’entreprise.

La QVT est une notion qui connaît aujourd’hui un succès croissant, car elle réconcilie la performance économique et le progrès social.

QVT (Qualité de vie au travail)

Quels facteurs influencent la qualité de vie au travail ?

  • La résistance (physique et émotionnelle) au stress.
  • La capacité de récupération.
  • La communication et les relations entre les personnes.
  • L’atmosphère de travail et l'esprit d’équipe.
  • L’équité et le respect de chacun au travail.
  • Le style de management.
  • Le contenu du travail.
  • La gestion du temps et la charge de travail.
  • La pénibilité.
  • L’environnement de travail.
  • L’organisation du travail.
  • La réalisation et le développement professionnel.
  • Les perspectives de formation et de développement.
  • L’équilibre entre vie professionnelle et vie privée.
  • La prévention des accidents et des risques psychosociaux.
  • La mise à disposition de matériel adapté au travail demandé (ergonomie).

 

facteurs influencent la qualité de vie au travailil

RPS (Risques psychosociaux)

Les risques psychosociaux (RPS) sont les risques qui touchent à la santé mentale, physique et sociale et qui sont liés aux conditions de travail. On vise donc directement le stress professionnel (prévention du burnout), le harcèlement (moral ou sexuel) et les différentes formes de violence au travail.

L’identification des risques psychosociaux (RPS) dans l’entreprise est une base de travail qui permet aux entreprises d’agir efficacement sur la qualité de vie au travail (QVT). Même si elles sont intrinsèquement liées, les notions de RPS et de QVT ont cependant un spectre différent. En effet, agir sur les RPS peut ne pas suffire à améliorer la QVT. De même, il est possible d’agir sur la QVT sans réduire pour autant les RPS.

Risques psychosociaux

L’approche spécifique de Fullmark

Aujourd’hui, mettre en œuvre une démarche de prévention ne peut plus se limiter à gérer les risques d’accident. Il est également nécessaire de concevoir le travail de façon globale en prenant en compte la santé et le bien-être des travailleurs.

De nombreux diagnostics sont faits dans l’entreprise pour identifier les RPS, mais il reste difficile de mettre ensuite en place des actions de changement qui impactent directement les collaborateurs.
Au final, il y a beaucoup d’attentes, mais peu d’améliorations réelles de la qualité de vie au travail des collaborateurs. C’est donc à ce niveau que Fullmark intervient. Nous réalisons un programme de sensibilisation structuré pour toucher chacun dans l’entreprise de façon simple et pratique.

Cliquez sur le lien suivant pour découvrir l’approche spécifique de Fullmark en matière de gestions des RPS et d’amélioration de la QVT.

Je découvre l’approche QVT de Fullmark

Retour à la liste

Fullmark, 30 ans d'expérience
dans la sécurité, la prévention et le bien-être au travail

Méthode
Références